Alexandre de Paris ( 1922 - 2008 )

stanislasjung -

Louis Alexandre Albert Raimon dit Alexandre de Paris aussi surnommé » le coiffeur des reines » est né en 1922 à Saint Tropez. C’est à l’âge de 16 ans qu’il débuta sa carrière de coiffeur à Cannes. En 1946 il se fit connaitre en coiffant Yvette Labrousse et en inventant le concept de chignon artistique. A la suite de quoi, il travailla pour les grands noms de la haute couture tel que Yves Saint Laurent, Hubert de Givenchy, Christian Dior, Chanel…et donna ses lettres de noblesse à l’art capillaire français, qu’il fit rayonner à travers le monde 40ans durant. A 35 ans il ouvrit son premier salon, rue du faubourg Saint Honoré. En 1982 un deuxième vit le jour avenue Matignon.

Talentueux et célèbre il ne connu que l’excellence et son don pour sublimer le visage de ces dames attira les plus grands réalisateurs de Hollywood, Rome, Paris…mais aussi les reines, princesses et comtesses du monde entier. Parmi elles, l’on peut nommer Grace de Monaco, la Duchesse de Windsor, la Comtesse de Paris, Noor de Jordanie… Lors des fastueuses réceptions données par les chefs d’état au Château de Versailles, au Trianon ou à l’Elysée les femmes des puissants de ce monde ne seront pas épargnées par son talent. Le Sphinx, son symbole dessiné par son ami Cocteau, devient le véritable porte parole de l’élégance à la française.

En 1963 et 1969 il reçut deux oscar de la mode. De 1978 à 1993 il fut le président de la Fédération Mondiale de Coiffure. Un an plus tard, le dé d’honneur de la haute couture lui fut attribué, avant de recevoir la légion d’honneur. En 2007, un an avant qu’il ne nous quitte, ses dessins furent exposés au Grimaldi par Frederic Mitterand lors de l’exposition « Les Années Grace Kelly « .

Un coiffeur, mais avant tout un artiste au style unique, qui prenait le temps de dessiner ses projets. Créations par essence éphémères…qui ont ainsi pu résister au temps et nous parvenir intacte, comme ce projet pour une soirée de Noor de Jordanie au Trianon. Les visages de ses célèbres clientes sont transformés, affinés, sublimés par son trait. Un trait pareil à son écriture dans une aisance graphique, sobre et élancée. Des dessins, des créations, des poèmes… Il « écrit la coiffure ».

Pour en savoir plus :

Alexandre de Paris officiel
Féminix

logo Cabinet d'Art